CITATION


Dans chaque vieux, il y a un jeune qui se demande ce qui s'est passé.
Le Château de Nandrin d'après Remacle Leloup
Le Château de Nandrin d'après Remacle Leloup

 Le portail de la ferme du Château ( Ferme Vaesen actuellement) porte une pierre aux blasons Soumagne-Rougrave et la date de 1697. La ferme de Soheit porte une pierre semblable- Les travaux durèrent de 1697 à 1704 ; nous avons les quittances du 24 février 1704, de Gilles-François Delhaye, maître-maçon et de Nicolas Romzée, maître-charpentier . Arnold de Soumagne ne devait pas voir la fin de ces travaux ; il décéda le 14 septembre 1701. Son épouse était morte à Liège, dans la paroisse Saint-Martin, le 13 septembre 1692. Les époux furent inhumés au milieu du chœur de l’église paroissiale de Nandrin. L’auteur anonyme de la généalogie de Soumagne nous rapporte leur épitaphe, aujourd’hui disparue :

« Ici git nobles et très illustres seigneur Messire Arnould baron de Senzeilles-Soumagne des comtes de Dammartin, seigneur de Chantemerle, Fraineux, Nandrin, Soheit, Lamotte, décédé le 14 septembre 1701 et très illustre dame Madame Marie-Catherine comtesse de Rougrave et du Saint-Empire son épouse décédée le 18 juillet 1692  » Cette pierre a disparu.
Thomas-François habita donc le château de Nandrin pendant soixante-quatre ans 1701-1765). Nous possédons la description du château donnée : ar Saumery, ainsi que le dessin de Remacle le Loup, destiné à la publication dans les Délices du Païs de Liège. Comme on le sait, ces dessins ne furent gravés que lorsque le propriétaire souscrivait une somme de quatre pistoles par planche, plus deux écus pour la gravure de son blason. Saumery n'eut pas de chance à Nandrin, soit manque de confiance dans l'édition, soit modestie, ni les propriétaires du château, ni ceux de la Gotte ne souscrivirent à la gravure et les croquis de Le Loup restèrent inédits, jusqu’à leur reproduction en 1903 par la Société des Bibliophiles liégeois Les dessins devaient, selon le prospectus de l’ouvrage être commencés le 1er août 1736. Le tome IV des Délices qui contient la description du château de Nandrin ayant paru en 1748, le dessin de Le Loup nous donne l’aspect du château entre 1736 et 1743 . Voici la description du château par Saumery :

«  Château de Nandrin au fond d’une vallée, située à une demi lieue de la Gotte, on découvre un ancien édifice, qui, par un air de grandeur qu’il conserve, mérite de fixer l’attention d’un voyageur curieux. Après avoir traverse une large avenue et deux cours bordées de bâtiments nécessaires à des fermiers, on trouve le corps du château, placé au milieu d’un étang d’eau vive.

C’est proprement une forteresse, composée d’une grosse tour carrée et de deux pavillons ; d’une cour médiocre qui lui sert d’entrée, on monte à un corridor, d’où l’on entre dans une magnifique sale carrée, très éclairée, et si solidement bâtie que ses murs ont plus de six pieds de largeur. Deux chambres fort grandes qui communiquent au même corridor brillent comme tous les autres appartements du château, par la

propreté et la magnificence des meubles dont elles sont ornées. Les pièces destinées aux offices sont claires et spacieuses ; de gros piliers qui en soutiennent les voûtes leur assurent une durable solidité.

Le jardin, situé au bord de l’étang, dont le château est environné a pour clôture une liaute muraille, qui fait partie des bâtiments de la première cour. Sa figure exactement carrée, est décrite par une belle palissade à hauteur d’appui. Quoiqu’on n’y cultive que des plantes utiles, on ne laisse pas d y trouver bien des beautés. Outre les espaliers d’une grandeur extraordinaire, et une quantité d’arbres nains, aussi agréables par la diversité de leurs figures que par la variété des fruits excellents dont ils sont chargés, on y voit encore un grand cabinet de verdure et une haute allée de charmille qui disputent de prix avec ce qu’il y a de plus parfait en ce genre.

A ne consulter que la structure antique et massive de ce château, on le prendrait pour un ouvrage des antiques Romains.  

(Extrait du Bulletin de l'Institut Archéologique Liégeois Tome LXXI)

 

Le Portail De La Ferme Du Château en 2007
Le Portail De La Ferme Du Château en 2007

Truc utile

LIEN ; pour les puristes,résumé complet des années jazz à Comblain La Tour.Magnifique résumé de ces années là. Par la maison du jazz à Liège

Jazz+%C3%A0+Comblain

Comblain Jazz Festival 2013
Comblain Jazz Festival 2013

2013 Moderne Jazz Festival Comblain La Tour

Résumé des journées, programme ,

Site officiel du festival

Jazz+%C3%A0+Comblain+2013

Chateau Biron
Chateau Biron

Festival jazz au parc chateau Biron en 2009

Rendez-vous de la convivialité et douceur de vivre

avec le jazz et le blues comme musique de chambre

J'y ai vraiment passé un bon moment

50+ans+apr%C3%A8s

Petite collection de plaques

 émaillées humoristiques

façon anciennes publicités

 

 

Pub+%C3%A0+rire

 

La ligne de tramway vicinaux "Clavier- Val-St- Lambert" passant par Nandrin. est dans la page avec de belles photos de chaque arrêt dans l'entité de Nandrin la ligne AR163. Et maintenant 2 arrêts à Neuville en Condroz. 

 

Tramway+Vicinal

Quelques objets de fabrication locale en Vieille Andenne .

Les images d'un artisanat maintenant disparuLa+Piperie+